chargement dragonslide

Il existe plus d’une vingtaine de types d’animations 2D différentes. Je vais vous présenter les plus connues et celles le plus utile pour le développement de jeux vidéo.

 

1. L’animation traditionnelle 2D

L’animation traditionnelle 2D est l’animation actuelle la plus forte et la plus expressive des types d’animation. Elle est utilisée à l’origine pour les longs métrages 2D de dessins animés tels que Blanche Neige, Le livre de la jungle ou même la petite sirène. Néanmoins, depuis l’œuvre Raiponce, elle est également utilisée dans la réalisation de longs métrages 3D pour aider les animateurs à rendre les expressions plus puissantes. En effet, le problème souvent que l’on reproche aux animateurs 3D, c’est la rigidité de l’animation. Cela s’explique notamment par la puissance de la machine qui affiche un résultat rapide qui semble correct. Du coup l’animateur 3D éprouve plus de difficultés à faire la part des choses d’une bonne et d’une mauvaise animation. C’est pour cela que maintenant, certaines scènes sont d’abord réalisées en 2D avant de passer à la 3D.

Dans le jeu vidéo, ce type d’animation est rarement utilisé car il demande beaucoup d’images. En effet, une animation traditionnelle 2D demande souvent 25 images pour réaliser une seconde. Ce qui donne environ 1200 images pour réaliser des animations d’une seule personne pour un jeu de type “plateformer”. Si vous rajoutez en plus des animations de décors, d’ennemis et de personnages secondaires vous imaginez le nombre incroyable d’images que cela demanderait. Cependant, je vous conseille tout de même de dessiner la base des animations 2D avant de les donner à votre artiste 3D et ce, en respectant les 12 principes d’animation.

2. L’animation de volume, appelée Stop Motion

L’animation de volume souffre du même problème que l’animation 2D dans l’intégration de jeux vidéo. La différence étant que pour le stop motion, nous réalisons des photos au lieu du dessin. Maintenant, il est possible de donner une orientation graphique en proposant des animations de 8 images par seconde, ce qui va donner un mode de rendu plus saccadé mais qui convient bien à ce type d’animation. Là aussi je vous conseille d’utiliser ce type d’animation pour faire des vidéos de teasing ou des vidéos à intégrer dans votre projet plutôt que d’intégrer l’ensemble des images. Souvent, les studios de jeux vidéo animent des éléments 3D de manière saccadée pour donner l’impression d’un style stop motion plutôt que d’utiliser le stop motion tel quel.

 

3. L’animation flip book

L’animation de type flip book est très rarement utilisée dans le domaine du jeu vidéo. Elle est plus souvent utilisée pour tester une animation 2D ou 3D et voir si celle-ci est correcte ou offrir un cadeau à un ami. Réaliser un flip book peut également être à la portée de tous. Il faut juste s’armer de patience pour dessiner l’ensemble des dessins mais l’utilisateur final n’a pas besoin de voir des illustrations de haute qualité pour être convaincu du résultat.

 

4. L’animation parallax

L’animation parallax est une des animations les plus utilisées dans le domaine du jeu vidéo car nous pouvons réaliser des animations convaincantes avec très peu d’images.
En effet, l’animateur doit illustrer séparément des parties du corps d’un personnage afin de les assembler sur différents niveaux de profondeur. A l’aide d’un système de déplacement, de rotation. De plus, si vous disposez les éléments sur des plans différents, cela créera un effet de profondeur à vos illustrations dynamiques.

5. L’animation Sprite 2D

Le type d’animation 2D la plus répandue dans le monde du jeu vidéo est bien sûr l’animation “sprite”. Celle-ci est née avec les tous premiers jeux vidéo qui demandaient très peu de ressources. En effet, vous segmentez l’ensemble de votre animation sur une seule texture afin de la séparer en “sprite” dans votre moteur de jeu. Ensuite, vous collez cette texture “sprite” sur une “plane” 3D et vous pouvez déplacez cette “plane” comme bon vous semble. Cependant, cette technique demande une certaine maîtrise à l’animateur car il doit connaitre les 12 principes d’animation. S’il ne respecte pas cela, son animation se trouvera vite figée et ressemblera à un spectacle de marionnettes.

Résultat de recherche d'images pour "sprite animation"

Pour conclure

Il est important de connaître la base de l’animation traditionnelle pour réaliser ensuite d’autres animations. L’animation 2D demande beaucoup de pratique mais également un bon jeu d’acting. Je vous invite à l’essayer et n’hésitez pas à nous montrer vos réalisations.

Bonne semaine à tous.

Commentaires

Aucun commentaire

Commenter