chargement dragonslide

Au fil des années la 3D est devenu de plus en plus accessible pour tout le monde. De nombreux logiciels ont vu le jour avec chacun leur spécificité et l’une des questions que nous nous posons lorsque nous voulons débuter en 3D c’est : quel est le meilleur logiciel ?

 

 

Le but de ce Tip, n’est pas de vous faire la liste de tous les logiciels existants, mais bien de se poser les bonnes questions avec de choisir un programme.

Pour savoir quel est le meilleur logiciel, il faut se demander ce que je souhaite faire ? En effet, ils existent de plus en plus de logiciels avec des fonctionnalités très spécifiques. Vous pouvez trouver des programmes qui sont spécialisés dans la modélisation industrielle, d’autres dans la modélisation organique,…

Je vous ai sélectionné une variété de logiciel qui vous permettront d’y voir plus clair.

Quels logiciels ? 


Dans les logiciels incontournables, nous avons des logiciels comme 3DsMax, Maya, Blender et Cinema4D.

Pourquoi, le terme incontournable ? Tout simplement parce qu’ils sont très complets. Ces logiciels sont capables de réaliser l’ensemble des tâches nécessaires en 3D comme la modélisation, le texturage, l’éclairage, l’animation,… Chacun ont leur petit plus.
Si vous êtes débutant et que vous n’avez pas un sous en poche, Blender est tout indiqué pour vous. Il est gratuit d’utilisation et dispose d’une grande communauté ce qui vous permettra de trouver facilement des informations pour vous former (tuto, forum,…)
Dans la lignée des logiciels gratuits, il existe également Sketchup Make qui est plus accès pour la modélisation architectural.

Concernant 3DsMax et Maya le choix est un peu plus complexe. De manière générale, ils sont très complets et sont très souvent utilisés dans tout ce qui touche l’audiovisuel (cinéma, jeux vidéo et télévision). Si vous êtes débutant, 3DsMax est plus simple d’utilisation. Je précise qu’il s’agit d’un avis personnel. Par contre, si vous voulez faire de l’animation, Maya sera le meilleur choix, car il contient plus de contenu pour les animateurs.

source : idcm.info

Source : Videomaker.com

 

Cinema4D quant à lui il est destiné au rendu très réaliste (bien que Maya et 3DsMax arrivent aussi à avoir de très bons résultats).

source : cinema4d.be

Ne vous braquez pas sur un seul logiciel

Vous pouvez remarquer qu’il faut déjà bien savoir ce que nous souhaitons faire et ce même s’il s’agit de choisir parmi des logiciels complets. Maintenant je vous rassure vous pouvez utiliser un autre logiciel que Maya pour faire de l’animation. C’est surtout dans le cas où vous êtes amené à en réaliser beaucoup, qu’il sera préférable d’utiliser Maya.

Bien maintenant, ils existent d’autres logiciels qui ont des fonctionnalités spécifiques qui sont complémentaires aux logiciels incontournables.

Prenons un exemple : admettons que vous avez un personnage avec de nombreux détails à modéliser, vous pouvez utiliser des logiciels comme Blender,3DsMax,… qui possèdent des outils pour sculpter. Maintenant vous allez être rapidement limité par les fonctionnalités. Heureusement, il existe différents logiciels spécialisés en modélisation organique tel que Zbrush ou Mudbox. Ce sont des outils de sculpture qui permet de travailler avec des maillages très élevés.
Si vous voulez travailler des textures vous avez des logiciels tels que SustancePainter et 3DCoat qui donnent de très bons résultats.

En résumé

Il existe des logiciels de types généraux et d’autres qui sont plutôt de types complémentaires. Au début, vous n’utiliserez qu’un seul programme… Avec le temps vous commencerez à travailler avec d’autres pour des questions d’efficacités ou des raisons de confort. En production, il n’est pas rare de réaliser un modèle high dans un logiciel comme ZBrush puis de passer par un logiciel comme Substance Painter pour le texturage et de finaliser notre asset dans un logiciel incontournable.

Je m’arrête là pour aujourd’hui. Si vous souhaitez plus d’informations sur ces différents logiciels n’hésitez pas à me le faire savoir. Ce sera le sujet d’un tips plus détaillés. À bientôt.

Commentaires

Aucun commentaire

Commenter