chargement dragonslide

Il existe deux écoles de dessin, une où l’on dessine ce que l’on voit et l’autre, ce que l’on ressent.

Il existe de nombreux ouvrages sur le dessin d’observation, je ne vais donc pas trop m’y attarder. En quelques mots tout de même, dessiner ce que l’on voit est à la portée de tous. Il vous « suffit » de bien observer. Observer le contour du personnage, le négatif entre le personnage et le blanc de la feuille, observer la lumière reflétant sur la peau, … Attention, je précise que l’article que je rédige aujourd’hui, ne diminue pas un méthode par rapport à l’autre. Selon moi pour bien dessiner, il faut d’ailleurs mixer parfaitement ces deux méthodes.

L’autre technique dont nous parlons beaucoup moins est bien entendu celle qui consiste à dessiner avec son coeur et utiliser sa vue comme support permettant l’interaction entre vos sentiments et le papier. Alors, dessiner avec son coeur peut paraître simple, mais c’est bien plus complexe que ce qu’il parait car il ne faut pas se faire piéger par ce que l’on pense voir. Je m’explique :

On peut voir ici la même tasse dessinée de différentes façons

 

La première erreur lorsque nous débutons dans le dessin est de ne pas savoir observer correctement. Par exemple, lorsque l’on débute, nous faisons presque tous la même erreur si nous essayons de dessiner une tasse. Nous savons que le bord de la tasse à une surface ronde, du coup même si nous ne voyons presque plus du tout ce cercle, notre cerveau gauche, celui de la raison, nous force à dessiner une forme plus ronde au détriment de ce que nous voyons réellement. Je vous encourage donc à entrainer votre cerveau droit, qui est celui de la créativité.

Un petit exercice très simple consiste à brouiller notre cerveau gauche en dessinant une image à l’envers. Essayez, ça va vous pertuber, c’est normal, c’est que l’exercice fonctionne.

Observer, c’est la première étape. Mais lorsque nous nous limitons à ce que nous voyons, le dessin représenté est souvent figé. Nous n’avons pas le sentiment de mouvement et donc de vie. Pour insufler de la vie à vos dessins, il faut dessiner avec votre coeur.

Nous sommes donc sur le troisième schéma. Dessiner avec son coeur est plus difficile que ce qu’il ne parait car contrairement à l’observation, nous n’avons plus de repères visuels. Il donc va falloir créer son monde, créer la vie.

Dessiner avec son coeur vient au fur et à mesure que vous essayerez de créer des histoires dans vos dessins, donner de l’émotion à vos personnages, exagèrerer les positions de ceux-ci en rendant le dessin plus dynamique. Notion que nous verrons ultérieurement.

Dessiner avec son coeur

Voici un exercice pour vous exercer à dessiner avec votre coeur : 

  • Fermer les yeux et ressentez l’émotion que vous aimeriez faire passer (de la tristesse, de la joie, du peps, un sursaut, …).
  • Exagérer ensuite la pose de votre dessin pour forcer à transparaître ses émotions.

J’espère que ce Drag ON Tips vous aidera à prendre conscience des choses pouvant vous permettre d’évoluer dans le dessin.

Commentaires

Aucun commentaire

Commenter